Les Délaissé-e-s des Fiertés, un appel à manifester en tête de cortège

Le collectif Les Délaissé-e-s des Fiertés lance un appel à manifester en tête du cortège de la Pride parisienne 2019, notamment pour porter les revendications des personnes intersexes.

Photo by Peter Hershey on Unsplash

Après un demi-siècle de luttes LGBTI au sein des Marches des Fiertés, qu’en est-il aujourd’hui ? La Marche des fiertés de Paris est devenue une opportunité pour les organisations qui méprisent, invisibilisent et répriment les communautés LGBTI de redorer leur image. Nous dénonçons, entre autres, la présence du char officiel de l’institution policière. Nous rappelons que celle-ci continue d’opprimer les communautés intersexes, trans, lesbiennes, bies et gay, sans aucune remise en question ni condamnation interne. Ces violences sont d’autant plus appuyées et systématiques lorsque ces personnes sont à la jonction d’autres oppressions telles que le racisme, la xénophobie et le validisme.

En outre, après plus de deux ans de gouvernance Macron, la présence officielle de La République En Marche lors d’un tel événement a de quoi rendre amer. Nous refusons de voir ce pinkwashing se perpétuer. Nous refusons de voir chaque année des chars comme ceux de Mastercard ou Google capitaliser sur les injustices et crimes que l’on subit. Nous refusons comme l’an passé d’abandonner nos luttes au pink washing raciste et homonationaliste qui légitime la présence officielle des chars d’Air France et de la SNCF collaborant avec les expulsions mortelles des personnes immigrées.

Lorsque le mot d’ordre de la marche des Fiertés de Paris a été donné sur la PMA, nous avons vu en cette occasion le moment de se réunir entre personnes des communautés LGBTI dans un cortège de tête en mixité choisie sans personnes cisgenres hétérosexuelles et dyadiques afin de dénoncer les abus et crimes perpétrés par le système médical. Alors que cette institution est supposée garantir notre santé, elle représente toujours une idéologie oppressive qui blesse, ronge, viole, mutile et tue les personnes de nos communautés. Sous prétexte que nous existons en dehors de leurs normes de genres binaires et hétéro-centrées, nos existences sont perpétuellement fragilisées, précarisées, mises en danger.

Aujourd’hui, en France, les personnes intersexes sont torturées. Aujourd’hui, en France, des adolescent-e-s, des enfants, souvent même des bébés sont mutilés, subissent des traitements forcés, sous le seul prétexte que leur corps ne correspond pas à une binarité des sexes fantasmée par le patriarcat et par le corps médical. Cette idéologie nauséabonde veut forcer les intersexes au silence. Aujourd’hui, la honte doit changer de camp. Les intersexes ne se taisent plus. A l’heure de la révision des lois de bioéthique, il est urgent que l’opinion publique et les législateurs prennent conscience de l’urgence que représente la situation des personnes intersexes. Pourtant, les organisations et associations prétendument inclusives et s’auto-proclamant soutien des personnes intersexes se montrent incapables de porter dignement leurs revendications, instrumentalisant ainsi les militant-e-s ou invisibilisant leur lutte. A ce jour, les personnes intersexes exigent la fin de tous les traitements et opérations subies sans un consentement éclairé et sans urgence vitale, le droit à l’auto-détermination et le respect complet de la dignité et de l’intégrité physique et morale auquel chaque être humain à droit.

Les personnes et luttes intersexes sont encore systématiquement sacrifiées et écartées des événements LGBTI, y compris la Marche des Fiertés, qui constitue pourtant une occasion
exceptionnelle de visibiliser nos luttes et revendications. Nous refusons que cette année encore, nos militant-e-s soient réduit-e-s au silence et à l’isolement, alors que nos combats sont tout aussi importants, tout aussi urgents, et méritent autant d’attention, que celui des autres membres des communautés LGBTI.

C’est pourquoi, en collaboration avec d’autres associations allié-e-s, le Collectif Intersexes et Allié- e-s (OII France) formera un cortège en tête de la Marche, portant haut les couleurs et revendications intersexes. Ce cortège sera celui des « Délaissé-e-s des Fiertés », qui, en plus de soutenir dignement les activistes inter, portera également les revendications des personnes intersexes, trans, lesbiennes, bies, gay pour dénoncer l’institution médicale. Entre thérapies de conversion toujours légalisées en France, autorité cis-hétéronormative et pathologisante de la FPATH ( anciennement nommée la SOFECT) qui formate les personnes transgenres au péril de leur vie ; nos santés sont une nouvelle fois effacées des revendications de la Pride et des politiques gouvernementales. Les associations pour les personnes intersexes, trans, queer, racisées, immigrées, malades, handicapées, grosses, manquent cruellement de subventions.

Nous appelons les personnes intersexes, trans et queer (à la jonction ou non d’autres oppressions comme le racisme, la xénophobie, le validisme, la grossophobie) à rejoindre le cortège de tête que nous formerons ce samedi 29 juin à la Marche des Fiertés de Paris. Venez aider les personnes intersexes à visibiliser leurs revendications en plus des vôtres pour lutter contre le système médical.

Premières signatures de l’appel : Collectif Intersexes et Allié•e•s (OII France) ; Mx Cordélia ; L’équipe de Dialna.fr ; les Amazones de Themiscyra ; Ba(f)fe, base de données féministe ; Women Who Do Stuff ; Kelsi Phung ; Les Rappels Féministes ; NtaRajel ; Women’s March Paris ; Simonae ; Les Ourses à plumes…

Le point de rendez-vous est donné à 11h30 à la station LUXEMBOURG (RER B, sortie 1 place Edmond Rostand)..

Publié par

Ceci est le compte officiel du webzine Les Ourses à plumes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s