Pourquoi je suis devenuE féministe : rester en vie

Lancé en avril 2020, pendant le confinement en France, notre concours « Pourquoi je suis devenuE féministe » a remporté un beau succès, avec 35 participations. Voici la production qui a remporté le deuxième prix dans la catégorie « textes ».

Lire plus

Pourquoi je suis devenuE féministe : Paye ton neutre

Lancé en avril 2020, pendant le confinement en France, notre concours « Pourquoi je suis devenuE féministe » a remporté un beau succès, avec 35 participations. Voici la production qui a remporté le troisième prix dans la catégorie « textes ».

Lire plus

Pourquoi je suis devenuE féministe : Caillou dans la chaussure

Lancé en avril 2020, pendant le confinement en France, notre concours « Pourquoi je suis devenuE féministe » a remporté un beau succès, avec 35 participations. Voici la production qui a remporté le premier prix dans la catégorie « formats originaux ».

Lire plus

Pourquoi je suis devenuE féministe : les résultats du concours

Lancé en avril 2020, pendant le confinement en France, notre concours « Pourquoi je suis devenuE féministe » a remporté un beau succès, avec 35 participations. Majoritairement des textes, mais aussi des productions avec des formats plus originaux. Découvrez -les !

Lire plus

Pourquoi je suis devenuE féministe : Comme une évidence

Lancé en avril 2020, pendant le confinement en France, notre concours « Pourquoi je suis devenuE féministe » a remporté un beau succès, avec 35 participations. Voici la production qui a remporté le deuxième prix dans la catégorie « formats originaux ».

Lire plus

Pourquoi je suis devenuE féministe : Quelques riens

Lancé en avril 2020, pendant le confinement en France, notre concours « Pourquoi je suis devenuE féministe » a remporté un beau succès, avec 35 participations. Voici la production qui a remporté le troisième prix dans la catégorie « formats originaux ».

Lire plus

L’inscription du terme « féminicide » dans la loi : rupture d’égalité ou mesure symbolique ?

Mardi 21 juillet 2020, le Sénat a adopté une proposition de loi sur la protection des victimes de violences conjugales. Déjà adoptée le 16 juillet 2020 par l’Assemblée Nationale, la loi propose notamment la levée du secret médical en cas de “danger immédiat” et un alourdissement des peines en cas de harcèlement au sein du couple, portées à dix ans si la victime s’est suicidée ou a tenté de le faire. Malgré les demandes de certaines associations féministes, cependant, le mot “féminicide” n’a pas été inscrit dans le texte. Retour sur un terme controversé.

Lire plus