Revue du Web du 20 au 26 avril

Commençons notre revue du Web par l’actualité d’hier, la journée de l’asexualité, orientation bien trop invisible aujourd’hui, nous avons publié un article sur le sujet, tandis que sur Twitter un fil s’est ouvert avec le hastag #MonAsexualité. Un blog a aussi couvert l’événement sous forme d’une bande-dessinée explicative.

Cette semaine n’a pas été de tout repos pour les militant-e-s LGBT… Le mouvement Manif pour tous a obtenu le droit de se constituer en parti politique, ce qui implique une plus grande visibilité mais aussi que l’organisation homophobe aura le droit d’être financée comme tous les autres partis français. Une deuxième actualité nous rappelle encore que les institutions de l’Etat sont encore homophobes, le Centre LGBT Touraine a été exclu par le Préfet d’une cérémonie en mémoire de la déportation.

Les droits des trans, ont quant à eux, obtenus une petite avancée cette semaine, avec l’adoption d’une résolution historique sur les droits des personnes trans’ par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, ayant pour principal but d’encourager les Etats à prendre des mesures contre la transphobie.

Autre sujet, l’enquête de la Ligue contre le cancer sur le cancer du sein. Publiée cette semaine, elle a mis en lumière les inégalités entre les patientes, selon leur situation financière, car ces soins sont coûteux… Sur ce même thème, un documentaire a été réalisé sur le quotidien des femmes qui ont ce cancer, dans la bande de Gaza.

Finissons cette revue du Web avec deux articles plutôt positifs, tout d’abord le blog féministe Les Martiennes, qui fête ses 4 ans d’existence, et une interview des AssiégéEs par L’Echo des Sorcières, deux sites Internet féministes qui ont été lancés dans la même période que les Ourses à plumes, et à qui ont souhaite une longue vie !

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.