Délit de racolage passif réintroduit, la chasse reprend…

« L’amendement supprimant l’abrogation du délit de racolage est adopté !!! A 162 contre 161 … Honteux », commente Morgane Merteuil, porte-parole du Strass, lors de son live-tweet du débat au Sénat de la loi sur la prostitution.

En poussant les personnes se prostituant à disparaître des espaces publics, cette décision va renforcer les dangers auxquels elles s’exposent. Comme le rappelle le Planning familial dans son communiqué de presse, cette restriction, déjà mise en oeuvre avec la LSI (loi de sécurité intérieur) en 2003, « a participé à la dégradation de leur situation sociale, juridique, économique, sanitaire. Et n’a eu aucun effet positif sur la lutte contre les réseaux de traite. » On peut s’interroger sur le sens de cette décision…

Les sénateurs ont cependant confirmé la suppression de la pénalisation des clients de prostituées par une amende de 1 500 euros, qui avait été votée par l’Assemblée nationale en décembre 2012. A quand de réelles mesures efficaces contre les réseaux de proxénétisme ? Les seuls coupables à punir.

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.