Revue du Web du 18 au 24 janvier

Cette semaine, une étude de l’Observatoire national de la délinquance fait le point sur les agressions sexuelles à Paris, démentant plusieurs idées reçues,  par exemple : 74 % des viols commis dans des espaces privés.

Le collectif Paye ta Shneck, qui dénonce le harcèlement de rue en relayant les témoignages des victimes, a décidé lui de s’attaquer aux mythes les plus récurrents qui l’entourent.

Initiative louable, deux avocates ont décidé de publier un guide juridique pour mieux armer les femmes victimes de violences. A Nantes, c’est une application qui vient d’être lancée pour les femmes victimes de violences, pour à la fois donner l’alerte et recevoir des secours.

Aux États-Unis, les femmes noires sont fouillées dans leurs cheveux à l’aéroport… des humiliations racistes tout à fait gratuites. En France, elles subissent aussi le racisme, un salon de coiffure parisien a cette semaine reçu une lettre peu accueillante

Rendons hommage à trois femmes qui ont fait l’objet d’un portrait cette semaine. Laxmi Saa, une jeune femme indienne brûlée à l’acide devenue mannequin, Nawal al-Haswawi surnommée « la Rosa Parks saoudienne », et enfin Edmonde Charles-Roux, ancienne rédactrice en chef de Vogue Paris.

Deux bonnes nouvelles, un couple de femmes a été autorisé par la Cour d’appel d’Agen à adopter un enfant né d’une PMA, tandis qu’en Italie des rassemblements ont eu lieu dans tout le pays pour inciter les parlementaires italiens à voter la proposition de loi qui doit instaurer un pacs.

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.