Triple parentalité légale: une première en Argentine

Un projet de coparentalité

C’est l’aboutissement légal d’un projet commun d’enfant. Susana et Valeria, deux femmes en couple depuis 11 ans et mariées depuis 2, souhaitaient fonder une famille. Un vieil ami à elles  – d’une amitié de presque 20 ans !, Hernan, leur a proposé un projet de coparentalité.

La coparentalité désigne un accord par lequel des personnes décident d’avoir un enfant ensemble sans partager de vie amoureuse ou sexuelle. Il s’agit d’un arrangement relativement courant pour les couples homosexuels, par exemple entre un couple de lesbiennes et un couple de gays. En l’occurrence la coparentalité a été prévue avec d’une part le couple de Susana et Valeria, et d’autre part Hernan, qui lui-même souhaitait devenir père.

La reconnaissance légale, un pas important

L’inscription à l’état-civil de trois parents pour l’enfant  – deux mères et un père, est une étape importante car si aux Etats-Unis quelques jugements ont permis de reconnaître la parentalité de plus de deux parents, cela n’a été possible qu’après de longues procédures. Ici la requête a été portée auprès du registre civil de province et soutenue par la fédération argentine des Lesbiennes, Gays, Bis et Trans.

L’Argentine, qui ne limite pas dans ses textes de lois le nombre de parents légaux, est globalement en avance sur l’approche légale des questions de genre : les personnes trans peuvent y changer d’état-civil sur simple demande, sans opération ni procédure légale. Un geste important quand on sait que l’Amérique latine est la zone du monde où se commettent le plus de meurtres transphobes au monde.

En France, même si des aménagements existent comme la délégation de l’autorité parentale, l’autorité parentale ne peut toujours pas être partagée à égalité entre plus de deux parents. Et surtout, les procédures d’adoption sont toujours longues et aléatoires. Un combat pour les associations de défense des familles homoparentales comme l’APGL qui réclame « une reconnaissance de plus de deux filiations pour que les enfants qui ont plus de deux parents puissent voir leur environnement affectif sécurisé par les liens juridiques conformes à cet environnement ».