Revue du Web du 11 au 17 mai

Cette semaine, l’actu, c’est le 17 mai avec l’IDAHO (journée internationale contre l’homophobie et la transphobie). A cette occasion, une trentaine de rédactions (Le Monde, Libération, L’Equipe, Purepeople, Yagg, Les Nouvelles News, Causette…) ont signé une charte des « Médias contre l’homophobie » proposée par l’Association des journalistes LGBT (AJL). Il va s’en dire, que cette cause tient également à cœur des Ourses à plumes…

Comme à son habitude autour de cette date, cette année le 12 mai, SOS homophobie a publié son rapport annuel. Plus de 2.000 témoignages d’actes homophobes ont ainsi été recueillis en 2014 par l’association, soit 41% de plus qu’en 2011, dernière année avant la déferlante homophobe de la « Manif pour tous ». Suite à la publication du rapport, Les Nouvelles News ont décidé de mettre l’accent sur « les lesbiennes encore invisibles », un peu d’intersectionnalité… L’inter-LGBT , à partir du même rapport et en partenariat avec SOS Homophobie, a également produit un communiqué et une infographie parlante.

Hier, les premières Marches des Fiertés ont commencé, à Poitiers, Aix-en-Provence et Orléans. Retrouvez toutes les dates sur Yagg.

Les personnes trans sont généralement celles qui subissent le plus de violences parmi les LGBT. Cette semaine, un article du Monde fait le point sur l’évolution des droits des trans aux États-Unis.

Le climat transphobe et homophobe est beaucoup plus violent depuis les mobilisations de La « Manif pour tous ». Si les conservatrice/eurs, parfois catholiques, s’insurgent de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, un pas de tolérance a été posé du côté des protestant-e-s. En effet, l’Église protestante unie de France a adopté la possibilité de bénir des couples homosexuels. Autre actualité concernant une avancée pour le droit des couples homosexuels à fonder une famille : le tribunal de Nantes a donné raison à trois familles pour la transcription sur les registres d’état-civil des actes de naissance de trois enfants nés à l’étranger par gestation pour autrui.  

Dans le milieu du football, homophobie et sexisme sont toujours d’actualité. Selon une étude, 41 % des joueurs professionnels déclarent avoir une opinion hostile aux homosexuel-le-s. La finale de la Ligue des champions féminine, rappelle également l’écart colossal de salaires entre les joueuses et les joueurs

Côté travail des femmes : cette semaine, une centaine de personnalités, emmenées par Yvette Roudy, ont lancé une pétition contre un point du projet de loi sur le dialogue social, qui dispense les entreprises d’établir des diagnostics de l’égalité hommes-femmes. A ce jour, elle compte plus de 40.000 signataires. Le gouvernement a annoncé revenir sur cette décision, mais la loi Rebsamen prévoit toujours la suppression des deux principaux outils de l’égalité professionnelle en entreprise : le rapport de situation comparée (le diagnostic égalité) et la négociation dédiée sur cette thématique.

L’égalité des sexes, l’anti-sexisme, le respect des autres… autant de choses qu’il devient de plus en plus primordial d’apprendre aux enfants dès leur plus jeune âge. Une triste actualité nous le rappelle : cinq garçons de sixième ont été sanctionnés par leur collège parisien pour avoir pratiqué des attouchements sur leurs camarades de classe.

Pour finir sur une note plus enthousiasmante, signalons l’initiative du Tumblr Invisibilisées,animé par les Georgette Sand, et qui vise à raviver la mémoire des femmes d’exception, bien absentes des manuels scolaires…

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.