Simplement Afghanes : portraits de femmes qui se battent au quotidien

Crédits © Afghanistan libre

« Elle a quatre filles et utilise maintenant un moyen de contraception. Son mari demande à ce qu’elle l’arrête car il veut avoir un fils. Le couple se dispute très souvent à ce sujet mais elle ne change pas d’avis. » Un témoignage parmi d’autres illustre l’une des photos de l’exposition « Simplement Afghanes », réalisée par l’ONG Afghanistan libre.

Accrochées aux grilles du CNAM, 292 rue Saint-Martin, à Paris, les photos racontent le quotidien des Afghanes. Contraception, apprentissage de la lecture et de l’écriture, travail, conduite d’une voiture… autant de choses qui peuvent nous paraître banales, mais qui sont pour elles un combat quotidien.

Crédits © Afghanistan libre

Supposées faibles, les photos témoignent plutôt de leur courage, leur force morale et physique. L’ONG qui en est à l’initiative aide les Afghanes à recevoir une éducation et exercer un métier. Ces actions commencent à avoir des résultats : en 2015, 40 % des élèves des écoles sont des filles. Mais le combat reste encore de longue haleine…

Si certaines photos sont intenses, c’est davantage pour les textes qui les accompagnent que cette exposition vaut le coup d’être vue. Vous avez encore jusqu’au 30 juin !

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.