Revue du Web du 29 juin au 5 juillet

Cette semaine a notamment été marquée par la validation de La Cour de cassation de l’inscription à l’état civil d’enfants nés à l’étranger par gestation pour autrui (GPA). Cette décision a été prise un an après la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour n’avoir pas transcrit à l’état civil français les actes de naissance d’enfants nés légalement à l’étranger de mères porteuses. Un père concerné témoigne sur Yagg.

La revendication de la PMA commence elle aussi à de plus en plus émerger. Le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes et le Défenseur des droits appellent cette semaine à la légaliser pour les femmes célibataires et couples d’homosexuelles.

Du côté de la Commission européenne, c’est un projet directive maternité qui repart à la case départ. Celle-ci prévoyait notamment un allongement de la durée minimale du congé maternité, ainsi que 2 semaines de congé de paternité, tous deux intégralement rémunérés.

Cette semaine, le personnel du service de la petite enfance de la mairie de Paris se sont mobilisés, avec une manifestation pour protester contre la dégradation de leurs conditions de travail. Ces agents dénoncent depuis des années une surcharge de travail ainsi que le non-remplacement des arrêts maladie, y compris les congés maternité alors que les agents sont majoritairement féminins.

Les campagnes machistes sur les réseaux sociaux sont toujours violentes. Un magazine indien vient de lancer la campagne #DontMancriminate, qui comme son nom l’indique, souhaite mettre en lumière la discrimination que vivent les hommes au quotidien… Un exemple ? Elles ont le droit de se maquiller pour camoufler leurs défauts. Ah.

Avec l’été, le sexisme se porte bien dans les médias. Une journaliste mode du Monde dénonce les jupes longues portées par de nombreuses femmes, à grands renforts de clichés sexistes et culpabilisants.

Et si on parlait règles dans le sport ? La tenniswoman tchèque Petra Kvitova a brisé ce tabou dans son milieu, où pauses toilettes et anti-douleurs sont limités. Finissons par un article sur les coupes menstruelles, une révolution en cours qui devrait continuer de grandir.

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.