Dian Pelangi : les musulmanes aussi ont le droit à la mode

Dian Pelangi
Crédits © flickr.com

Une jeune créatrice indonésienne

L’artiste présentée aujourd’hui est une créatrice de mode indonésienne âgée de 24 ans. Dian Wahyu Utami connue sous le nom de Dian Pelangi est devenue l’emblème de la mode islamique indonésienne dans le monde. Elle perce lors de son premier show à la Jakarta Fashion Week, âgée de 18 ans seulement et fraîchement diplômée de l’ESMOD de Paris. Dian Pelangi est une marque de prêt-à-porter mêlant traditions indonésiennes et couleurs vives. Sa force, c’est un look avec hijab totalement à la mode. On a trop souvent vu les femmes voilées représentées comme des femmes opprimées, négligées, cachées. Dian Pelangi participe alors activement à changer cette image.

« Si la mode islamique pouvait gagner du terrain en Amérique, elle changerait la perception qu’ont les gens de l’Islam et de la mode islamique »

Elle a déjà pu participer à des défilés de mode organisés à Londres, Paris, Dubaï, Melbourne, au Caire, en Allemagne, Hollande, au Koweït et en Jordanie, pour ne citer qu’eux. En plein succès, elle souhaiterait que sa marque s’étende aux hommes et aux femmes non-voilées, même si la mode avec le hijab est pour elle un combat important.

L’ambition d’un nouveau regard sur les musulmanes

Interviewée par le Jakarta Post, elle s’explique sur ses ambitions : « Je pense que si la mode islamique pouvait gagner du terrain en Amérique, elle changerait la perception des gens de l’Islam et de la mode islamique. C’est ce qui est arrivé en Indonésie. Dans le passé, ici en Indonésie, le hijab était rare […] mais depuis que la mode islamique est devenue courante partout et qu’il y a une communauté ‘hijabers’, cela a changé les perceptions des gens de la mode islamique et l’Islam. J’espère que le même changement se produira aux États-Unis un jour ».

Dian Pelangi est aussi une fashion blogueuse. Elle possède en plus de son site web, un blog et un compte Instagram où on peut admirer des tenues quotidiennes. De quoi inspirer une musulmane tous les jours. Elle commence à être assez connue en France et influence déjà des jeunes filles du monde entier, on le voit à ses 2 524 843 followers sur Instagram. On n’a plus qu’à espérer qu’elle continue de percer et participe à une nouvelle vision des musulmanes.

Crédits © Instagram @dianpelangi

Publié par

Tin Hinan est étudiante en histoire de l’art et anthropologie. Particulièrement touchée par les questions d’oppression des femmes et de racisme, elle va, entre autres, tenter de vous montrer comment l’art peut en être un excellent témoin. Vous la retrouverez souvent dans la chronique Femme & Art mais aussi ici et là selon l’actualité. Image : Lehnert & Landrock, Ouled Naïls, 1905