Revue du Web du 27 juillet au 2 août

Cette semaine a été marquée par le procès de Bill Cosby, ex acteur américain vedette du « Cosby Show ». 35 femmes, victimes de ses abus sexuels, ont acceptées de poser en Une du New York magazine. Elles sauraient plus de 46 à avoir été violées, avec souvent la menace de perdre leur emploi ou d’être discréditées dans ce milieu. L’avocat du milliardaire et candidat Donald Trump s’est aussi illustré sur ce thème, en déclarant : « Par définition, on ne peut pas violer son épouse ». Sans commentaires.

La Commission des affaires sociales du Sénat vient de rétablir le délai de réflexion avant un avortement, supprimé par les députés dans le cadre de la loi Santé. Car elle y voit une question de bioéthique.

A la Mairie de Paris, ce sont les « dames pipi » des sanitaires qui sont en grève. La mairie a souhaité changer de prestataire, et le nouveau refuse de réembaucher les onze agentes de propreté.

A Reims, une jeune femme a été agressée par cinq autres filles, car elle bronzait en maillot de bain dans un parc public. Le fait divers a déchaîné des réactions et actions scandalisées, souvent islamophobes, alors qu’aucune mention de la religion n’a été faite lors de cet acte.

Alors que la Jamaïque a célébré sa première Pride, celle de Jérusalem a été marquée par des agressions qui ont blessé six personnes. Des milliers de manifestant-e-s se sont rassemblées pour dénoncer cet acte homophobe.

Pour finir, une actu faisant grincer des dents… Un musée sur l’histoire des femmes devait être créé à Londres, mais il sera finalement consacré à… Jack L’Eventreur.

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.