Revue du Web du 21 au 27 décembre

Cette semaine, avec Noël, nous avons eu le plaisir d’avoir notre lot de publicités et de cadeaux sexistes. La nouvelle publicité de Super U sur les jouets unisexes a quant à elle fait fureur, d’autant plus qu’elle a suscité des réactions chez les militant-e-s de la Manif pour tous. Autre type de pub, celles qui associent les femmes, nues, à la viande, avec un décryptage sur leur signification.

En ces périodes de fêtes, Les Terriennes se sont intéressées aux métiers du chocolat. Si en matière de cuisine, le chocolat lui aussi est dominé par des hommes, depuis une dizaine d’années, de plus en plus de femmes se sont lancées dans ce métier artisanal.

Faut-il interdire un livre parce qu’il présente une vision archaïque des femmes, des hommes et de leurs relations ? C’est ce que demande une pétition qui prend de l’ampleur en France. En cause, deux livres de la journaliste catholique intégriste italienne Costanza Miriano, publiés en France en novembre 2015. Sur fonds rose et bleu, les titres se passent de commentaires : Marie-toi et sois soumise et Epouse-la et meurs pour elle. Des anti-cadeaux de Noël cela va sans dire.

La condamnation en appel de Jacqueline Sauvage à dix ans de prison ferme pour le meurtre de son mari, qui l’a battue et a abusé de leurs enfants pendant près de cinquante ans, suscite émotion et débat. Mobilisés, ses conseils, ses filles et des parlementaires demandent la grâce présidentielle. Des parlementaires réfléchissent à l’instauration d’une « présomption de légitime défense » pour les victimes de violences conjugales.

Autre actualité cette semaine, selon Le Monde, les parents d’enfants nés par GPA sont incités à ne pas faire la transcription des actes de naissance à l’état civil, moyennant un gros chèque.

Cette semaine, le 21 décembre, c’était la journée mondiale de l’orgasme. Un bon plan marketing à défaut d’autre chose.

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.