Saint-Valentin : 5 choses qui nous énervent

1# L’injonction à être en couple

Si vous êtes célibataire, la Saint-Valentin, ce sera aussi votre fête ! Ami-e-s compatissant-e-s, syndrome de Bridget Jones, sites de rencontres qui essaient de vous vendre du rêve… Impossible de passer cette journée (et les semaines qui la précédent !) peinard-e ! Pour Ourse du Cheshire, ce qui l’énerve « c’est l’injonction à être en couple, qui passe par la fête elle-même et les discours véhiculé mais aussi par les messages bien attentionnés genre soutien aux pauvres gens célibataires le 14 février. Comme si on avait pas le droit d’en avoir rien à foutre (messages qui me semblent exclusivement adressés aux femmes d’ailleurs). »

Crédits © Smittenkittenorig / Flickr

2# Une fête héréronormée

Evidemment, la Saint-Valentin, c’est pour les « vrais » couples, les lesbiennes et les gays sont assez peu les cibles des publicitaires. Falaïnokta dénonce dans la Saint-Valentin « le rappel du modèle normatif du couple (hétéro, mono, qui doit être à la fois romantique et sexuel), et ne laisse aucune place aux homosexuel-le-s, les bisexuel-le-s, les asexuel-le-s, les aromantiques… » Ce qui n’empêche pas la communauté LGBT de se réapproprier cette fête. L’actrice Ellen Page avait d’ailleurs fait son coming out lors d’un discours pour la Saint-Valentin.

3# Le consumérisme à tout prix

La Saint-Valentin, c’est une fête plus commerciale que romantique. Les publicitaires s’en donnent à coeur joie, vous ne pouvez pas y échapper, où que vous soyez ! « Les magasins qui prônent les relations d’adultères, avec des messages comme « une tenue de lingerie achetée, la deuxième à -50%. Pensez à votre maîtresse !« , cela agace Tin Hinan. La femme est encore plus considérée comme un objet à l’occasion de cette fête.

Crédits Tin Hinan © Publicité dans les rues de Paris.

4# Des cadeaux sexistes

Les cadeaux sont évidemment sexistes (fleurs, lingerie, bijoux…), et catégorisés selon le genre dans les magasins. Boucle d’Ourse soulève le fait que les femmes sont incitées à mettre de « la lingerie rouge (les hommes seraient-ils des taureaux ?). Mais uniquement les femmes. Perso j’ai pas vu de lingerie masculine mise en avant. Genre ton mec peut avoir un slip Batman de la veille, tant que toi tu mets le paquet… »

5# Se sentir obligée de faire quelque chose de particulier

« Moi le truc qui m’énerve c’est le sentiment d’être obligée de la fêter parce que je suis en couple. Et la plupart du temps on la zappe ou alors on fait un petit effort…« , confie Ourse Tech. Survivre à cette fête n’est pas simple non plus lorsqu’on est en couple ! Pour Anaïs C., c’est l’occasion de « s’amuser chaque année à faire une anti-Saint-Valentin, par exemple une année je suis allée manger un kebab avec mon copain !« .

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.