Matilda ou le combat pour l’égalité dès le plus jeune âge !

Depuis février 2017, Matilda, une plateforme numérique soutenue par le Ministère de l’Education Nationale, permet aux profs et leurs élèves de traiter de la question de l’égalité filles-garçons par le biais de la vidéo au travers de toutes les disciplines.

photo femmes 3
Oeuvre photographiée à Oslo. © Les Ourses à plumes

Une nouvelle plateforme qui prône l’égalité des genres

Matilda n’est pas une énième reprise du prénom de la brillante héroïne de Roald Dahl, non, mais une nouvelle plateforme participative enthousiasmante, pleine d’idée et d’énergie ! Son nom, ce projet le doit au prénom de la militante féministe Matilda Joslyn Gage qui a démontré « l’effet Matilda », sous-entendu la certaine habilité à « dénier ou minimiser la contribution des femmes dans la recherche dont les découvertes (et le mérite) sont souvent attribuées à leurs collègues masculins ». Et non pas sans raison, car toutes les vidéos partagées sur le site traitent du même sujet : l’égalité fille-garçon. Pour en savoir un peu plus sur les tenants et les aboutissants de cette incroyable aventure numérique qui a mis près de trois ans à se mettre concrètement en place et qui compte depuis son ouverture en février 2017 une centaine de vidéos, nous avons posé quelques questions à leurs conceptrices,  Barbara Wolman et Joséfine Ajdelbaum.

Aux origines de Matilda

En reprenant les mots des conceptrices, Matilda a donc pour objectif d’« offrir aux équipes pédagogiques et aux jeunes des outils pour questionner le sexisme dans tous les domaines et donner envie de s’approprier nos contenus pour en créer d’autres, impulsant ainsi une dynamique créative pour lutter contre le sexisme. » Tout est parti d’une webtélé féministe créée en 2010 dont l’une des rubriques avait déjà pour objectif d’offrir des supports pédagogiques aux enseignant.e.s, mais à cette époque sans lien avec le milieu éducatif. En 2011, l’équipe lance un concours vidéo jeunesse « Buzzons contre le sexisme » afin d’ « essayer justement de mêler féminisme, vidéo, et  envie d’échanger avec les jeunes (et très jeunes) générations, car le cloisonnement d’âges dans le milieu féministe nous paraissait regrettable ».

unnamed.png

Par le biais de cette action l’équipe a créé beaucoup de liens avec de nombreux jeunes de 8 à 25 ans et leurs équipes pédagogiques, très en demande de support vidéo pour aborder la question de sexisme et de l’égalité filles-garçons dans leurs classes ou groupes. « Est née alors l’idée de matilda.education, soutenu par des personnes du ministère de l’éducation sincèrement investies sur ces questions, qui nous ont aiguillées vers le département des ressources numériques pédagogiques auprès duquel nous avons obtenu un financement. »  Le ministère de la culture, et celui de la famille, de l’enfance et des droits des femmes ont permis aussi  de contribuer à l’élaboration du projet ainsi qu’une très grande part de bénévolat. » Mais le lancement de Matilda.education s’est fait avant tout via nos partenaires, notamment les rectorats, mais aussi par le bouche-à-oreille, et au réseau d’équipes qui ont participé au concours « Buzzons contre le sexisme » qui représente tout de même plusieurs milliers de personnes ! ».

La vidéo outil porte-parole contre le sexisme

Pourquoi avoir choisi ce support en particulier ? « Les jeunes vivent aujourd’hui dans un monde multimédia dans lequel les images sont chargées de sens. De plus, les équipes pédagogiques sont tout à fait libres dans leurs choix : nous n’interviendrons que si les contributions nous paraissent contre-productives ou discriminatoires », précise Barbara Wolman.

unnamed2.png

« Selon nous, s’approprier des contenus et devenir créatrices/créateurs est le seul moyen efficace d’avoir une parole agissante. Il nous semble nécessaire « d’inCORP(s)orer » les données, quand les jeunes produisent une vidéo, écrivent une chanson, un slam, font une affiche, c’est un processus très personnel qui leur permet de créer un lien entre leur engagement sociétal (la lutte contre le sexisme) et leur vie individuelle. C’est pourquoi sur Matilda nous proposons 90 vidéos abordant toutes les matières et sur chaque « page vidéo » des espaces dédiés pour déposer les travaux des jeunes réalisés autour de ces vidéos. »

Un accès libre pour que Matilda se multiplie

Enfin, Matilda.education ne s’adresse pas qu’aux enseignant.e.s, les jeunes peuvent regarder les vidéos directement, répondre aux quizz, sans que l’inscription soit nécessaire. La plateforme s’adresse aussi à bien évidemment à toutes les personnes encadrantes, formatrices/teurs, éducateurs/trices, animatrices/teurs, assistant.e.s sociales, infirmier.es scolaires, etc… A ce jour, la participation au concours vidéo « Buzzons le sexisme » a marqué une nette augmentation quant aux précédentes années ce qui a donné lieu à de nouvelles idées : « l’année prochaine nous allons fusionner « Buzzons contre le sexisme » et « matilda.education » en proposant justement de s’approprier les contenus de Matilda et de participer à Buzzons ».

L’équipe espère donc une augmentation de la participation sur la plateforme qui n’en est qu’à ses balbutiements. En attendant, il sera intéressant d’étudier les impacts liés au travail collaboratif des écoles sur la plateforme, et bien que ce soit encore trop tôt pour le dire, on peut déjà avancer qu’environ « 450 équipes pédagogiques en France (et même dans le monde !) se servent régulièrement du site et cela sans compter les visiteu.se.r.s qui visitent le site et regardent les vidéos en accès libre ». N’hésitez donc pas à jeter un œil à cette curiosité numérique qui se bat pour faire entendre le principe d’égalité au sein des plus jeunes dans un esprit de partage, de plaisir et de créativité !

 

 

Un commentaire sur « Matilda ou le combat pour l’égalité dès le plus jeune âge ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s