Parle moi de mon vagin, parle moi de mes seins

Anthony Jauneaud – Des vagins en tissu 2
 Crédits © www.flickr.com @Le Yeti

Les mycoses

Personnellement, je n’ai jamais entendu parler des mycoses avant d’en avoir. J’aurais voulu entendre que cela pouvait s’attraper pour différentes raisons et que ça pouvait pourrir la vie pendant plus d’une semaine.

“Alors les filles, si vous prenez des antibiotiques(1), il y a de fortes chances que vous choppiez une mycose et qu’il faille mettre un joli ovule dans votre vagin pour essayer de vous soigner.”

Chouette hein ?

Le papillomavirus sous sa forme bénigne

Je n’avais jamais entendu parler du papillomavirus sous sa forme bénigne non plus. Je pensais qu’il n’y avait qu’une forme de papillomavirus, celle qui est dangereuse pour le col de l’utérus. Elle se présente comme les prémices du cancer de l’utérus, il faut donc se faire opérer rapidement. Cependant, on ne nous parle pas de l’horrible papillomavirus qui te fait pousser des verrues plus ou moins mignonnes sur la zone périno-anale, les grandes lèvres et le pubis. Pourquoi la dame qui intervenait n’a rien dit à propos de ça ?

« C’est super fréquent et super chiant pour s’en débarrasser. Faites attention car cela peut même s’attraper avec le port du préservatif ! Vous allez en chier pour vous en dépatouiller les meufs ! ».

C’est pourtant simple de dire quelques mots sur le sujet.

Les seins tubéreux

Tu n’as pas de beaux seins ronds comme dans les magasines ou dans les films ? C’est peut être une malformation bénigne des seins appelée “Seins tubéreux”. Charmant petit nom n’est-ce-pas ? Ce nom a été donné car les seins ressembleraient à des tubercules selon les médecins. Ils ne poussent pas ‘normalement’, sont parfois asymétriques et l’aréole est souvent très large. En soit rien de grave physiquement, l’impact est surtout psychologique, en particulier pendant l’adolescence, au moment où beaucoup de choses se jouent. Cela n’a rien d’handicapant dans la vie quotidienne sauf si tu tombes sur des cons évidemment. La forme de la poitrine n’est pas un thème abordé et c’est dommage.

Les différentes formes de vagins

Si seulement dès le début, on était parti-e-s du principe que tous les vagins sont beaux et normaux. Mais notre cerveau est formaté selon les lois de la société et il n’y a personne pour nous dire que ces lois sont des conneries.

A l’adolescence, notre corps change et alors on se pose des questions plus ou moins bêtes sur notre sexe : pourquoi mes petites lèvres sont si grandes ? Pourquoi sont-elles si petites ? pourquoi j’en ai une plus grande que l’autre ? Je dois être hors moule (sans mauvaise blague).

Je me rappelle de ces quelques cours de préventions où on nous avait expliqué que certains pénis avaient un prépuce et que d’autres étaient circoncis ; qu’il fallait faire attention de bien le laver, de bien le décalotter, que les couilles étaient fragiles, que la masturbation c’était normal.

Pourquoi donc ne pas parler de la forme des vagins ? On te présente un plateau appelé “manège enchanté” (oui tape sur Google, tu vas voir), avec plusieurs pénis différents, pour te montrer la diversité des sexes masculins. J’aurais aimé en voir un avec des vulves d’aspects différents. Je pense que je n’aurais pas autant douté sur la normale diversité de mon sexe.

Morale de l’article : Il est temps que Super Morning intervienne dans les classes !

(1) L’exemple des antibiotiques est choisi pour n’en cité qu’un, mais les causes peuvent être multiples.

Publié par

Ceci est le compte officiel du webzine Les Ourses à plumes.