Revue du Web du 4 au 10 janvier

Cette semaine, a été marquée par le couac sexiste du festival de BD d’Angoulême. La liste des nommés pour le Grand Prix étant exclusivement masculine, les auteurs se sont retirés un par un, ne laissant pas d’autre choix à l’organisation du festival que de refaire une liste plus paritaire. Mais après avoir rajouté des noms féminins, le festival a décidé que les auteur-e-s pourront désormais « voter librement pour désigner comme lauréat-e l’auteur.e de leur choix ». Une analyse de plus sur le sujet à lire sur Slate : « Tout est rentré dans l’ordre, les mecs ont le contrôle à Angoulême ».

Autre actualité cette semaine, les centaines d’agressions sexuelles sur des femmes, à Cologne, en Allemagne, lors de la nuit du Nouvel an, entre la gare et la cathédrale. Le nombre de plaintes a dépassé 500. Ce chiffre a suscité indignation et manifestations, mais aussi xénophobie, car les auteurs des agressions seraient identifiés comme de possibles réfugiés. Henriette Reker voulait rassurer les habitantes de Cologne, dont elle est maire, mais ses conseils sont devenus la risée des réseaux sociaux

2015 aura été une année où les meurtres sexistes ont atteint un point critique : Jasmine Wright aux Etats-Unis, Chiara Páez en Argentine, Ozgecan Aslan en Turquie… En France, Jacqueline Sauvage, est elle devenue icône de la lutte contre les violences conjugales, après avoir eu le courage de tuer son mari.

Deux hommes ont été mis en examen après la diffusion d’images d’un viol sur les réseaux sociaux, même si la victime n’a pas porté plainte. Toujours en lien avec les réseaux sociaux, une campagne contre le cyber-sexisme cible Twitter, pour son laxisme. Un nouveau site Internet dénonce le sexisme dans les pubs. Mais sur Twitter, les critiques fusent. En cause : une phrase qui laisse entendre qu’il est pionnier dans ce domaine.

En Italie, le décès de cinq femmes en maternité en une seule semaine inquiète, tandis qu’en France neuf maisons de naissance, qui permettent à des femmes d’accoucher sans hospitalisation, vont être expérimentées. Une première en France, où la médecine obstétrique est traditionnellement assez rétive à ces alternatives.

Continuons dans cette thématique « santé », avec un article de témoignages sur la grossophobie des médecins.

Pour finir sur une note plus positive, voici le programme du festival des cultures LGBT de Paris,  qui se tiendra du 25 janvier au 14 février 2016.

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.