Revue du Web du 15 au 21 février

Cette semaine, les résultats d’un sondage sur les discriminations de l’Organisation internationale du travail (OIT) et du Défenseur des droits ont montré que les femmes en « surpoids » sont discriminées à l’embauche, encore plus que les hommes.

Une autre étude, de France Stratégie, constate que les femmes, quelle que soit leur origine, rencontrent plus de difficultés à trouver un emploi que les hommes, même en étant davantage diplômées. L’accès au CDI à temps plein et aux salaires élevés est aussi inégal.

Les discriminations entre femmes et hommes, ont aussi lieu en prison, notamment à cause de l’implantation géographique des lieux de détention.

A lire aussi cette semaine : ce que deviennent les rescapées de Boko Haram au Nigeria, le début d’une enquête sur la disparition de milliers de femmes autochtones au Canada, et un hommage à Thérèse Clerc la fondatrice des Babayagas.

Très efficace, la campagne #SiLesNoirsParlaientCommeLesBlancs a bien marché sur les réseaux sociaux, où chacun-e a pu dénoncer les clichés racistes dont elle ou il est victime.

Deux initiatives ont été lancées cette semaine pour « plus d’égalité » entre les femmes et les hommes : ItCounts, une appli lancé par l’association Wax Science pour repérer la non-mixité pendant des événements publics ; les Glorieuses lancent un manifeste pour une place égale des femmes et des hommes dans l’information, en particulier chez les expert-e-s.

Finissons avec un article « mode » : Uniqlo qui lance une collection « pudique » avec des voiles aux États-Unis.

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.