Revue du Web du 17 au 23 octobre

Cette semaine, les Polonaises se mobilisent de nouveau pour défendre leur droit à l’avortement. En Argentine, des centaines de femmes ont défilé à Buenos Aires pour rendre hommage à Lucia Pérez, une adolescente de 16 ans, tuée après avoir été droguée et violée. Les femmes se sont mises en grève pour dénoncer les féminicides.

En Italie, c’est le drame d’un avortement refusé qui a indigné cette semaine. On a parlé aussi du travail sur le féminicide de la photographe italienne Arianna Sanesi. A travers le projet « J’aimerais que vous puissiez me voir », elle met en lumière ce phénomène inquiétant.

Pour la Journée internationale d’action pour la dépathologisation Trans, des organisations se sont mobilisées pour faire retirer la transidentité de la liste des troubles mentaux établie par l’OMS. Le bilan du gouvernement socialiste en matière de lutte contre les discriminations LGBTphobes, malgré l’ouverture du mariage civil et de l’adoption à tous les couples, ne satisfait pas les représentant-e-s de la communauté LGBT.

Des médecins s’alarment d’une recrudescence des chocs toxiques liés aux tampons, tandis qu’une nouvelle étude danoise semble confirmer le lien entre la pilule et une hausse de dépression chez les femmes.

A lire cette semaine également, une interview d’Amandine Gay qui vient de finir le montage de son film documentaire « Ouvrir la voix », sur les afro-descendantes noires de France et de Belgique.

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.