Talents Hauts : une maison d’édition engagée

Note : les termes utilisés et  les positions exprimées par Talents Hauts n’engagent pas nécessairement Les Ourses à plumes. Nous avons choisi de les conserver afin de permettre à nos lectrices et lecteurs de se faire leurs propres opinions sur la maison d’édition, que nous considérons comme extrêmement utile dans le paysage éditorial actuel.

editions-talents-hauts-1471595573

1. Pouvez-vous nous présenter un peu Talents Hauts ? Sa démarche, son origine?

Talents Hauts a été créée en 2005. Après avoir travaillé ensemble dans l’édition scolaire, Laurence Faron et Mélanie Decourt ont eu envie de fonder leur propre maison d’édition.

Elles sont parties du constat que le sexisme n’avait pas disparu de notre société et encore moins des albums jeunesse. Dans de nombreux livres, mêmes les très bons livres, se glissent encore des stéréotypes de sexe, chaque genre étant représenté de façon caricaturale, voire souvent dévalorisante pour la femme.

Talents Hauts est donc une maison d’édition qui bouscule les idées reçues. Nous publions des albums et romans qui sont tout aussi beaux, drôles, poétiques, etc. que les autres livres, mais nous prêtons une attention particulière aux discriminations.

2. Talents Hauts est particulièrement connue pour sa littérature de jeunesse antisexiste : pouvez-vous nous expliquer comment ça se décline dans vos différents ouvrages et collections, selon les âges et les genres ?

Les ouvrages peuvent aborder frontalement le thème du sexisme comme c’est la cas par exemple dans : Le Zizi des mots qui traite du sexisme de la langue française, Des filles dans l’équipe sur le sexisme du sport, Les petites filles top-modèles sur le monde impitoyable de la mode ou Touche pas à ma mère sur les violences faites aux femmes.

le-zizi-des-mots

Il est aussi possible de lutter contre le sexisme et les stéréotypes de sexe en proposant dans tous les livres, comme nous le faisons chez Talents Hauts, des représentations égalitaires. L’idée est donc de banaliser toutes sortes de profils dits différents (par exemple les garçons qui n’aiment pas le foot ou les filles qui, au contraire, l’aiment) ou dont on ne parle que du fait de leur différence justement (des personnages de couleur uniquement pour aborder le racisme, des personnages homosexuels uniquement pour parler de l’acception de l’homosexualité…).

L’idée est donc toujours de réfléchir sur des questions essentielles, et que tout le monde ne se pose pas forcément, ainsi que de proposer une vision égalitaire du monde.

« Notre métier, notre savoir faire et notre façon de travailler ne sont pas différents des autres éditeurs. Nous revendiquons simplement la responsabilité de l’éditeur quant à ce qu’il transmet. »

3. Vous proposez aussi d’autres angles d’approche (concours, expos…). Vous considérez-vous comme une maison d’édition militante ?

ens.PNG

Dans la mesure où nous mettons nos convictions au service d’une action, l’édition de livres pour la jeunesse, on peut considérer Talents Hauts comme une maison d’édition militante. Mais notre métier, notre savoir faire et notre façon de travailler ne sont pas différents des autres éditeurs. Nous revendiquons simplement la responsabilité de l’éditeur quant à ce qu’il transmet.

4. Quelles sont les collaborations que vous menez ou souhaiteriez mener avec les personnels éducatifs et les parents ?

L’apprentissage de l’égalité des sexes est devenu une priorité dans le milieu de l’enseignement mais n’est pas toujours accepté par tous. Nous voulons d’abord, avec nos livres, proposer un support de qualité pour discuter et échanger avec les enfants.

Notre principale collaboration avec les personnels éducatifs est via le concours Lire Égaux. Les éditions Talents Hauts sont, dans ce cadre, soutenues par les DSDEN de l’Essonne, des Yvelines, des Hauts-de-Seine, du Val-d’Oise, de Paris, du Val-de-Marne, de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis, en partenariat avec la Délégation régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité d’Île-de-France et la Direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale d’Île-de-France.

C’est un concours ouvert à toutes les classes de CP et de CE1 d’Île-de-France (200 places sont disponibles). Les classes participantes travaillent toute l’année à l’élaboration d’un manuscrit d’album antisexiste, en s’appuyant sur une mallette d’ouvrages des Éditions Talents Hauts. Le texte gagnant est sélectionné par un jury composé de l’équipe de Talents Hauts et des partenaires du concours. Le manuscrit lauréat est ensuite illustré et publié sous forme d’album.

Nous proposons aussi une exposition et des ressources pédagogiques en direction des enseignants. Nous sommes également ouverts à toute forme de projet pouvant se faire avec les enseignants, bibliothèques et autres prescripteurs éducateurs.

Créée en 2005, Talents Hauts compte aujourd’hui près de 200 titres au catalogue : albums, contes, romans pour tous les âges. Retrouvez Talents Hauts sur Facebook et sur leur site Internet. Les ouvrages sont également trouvables à la Fnac.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s