#JesoutiensMwasi : un festival afro-féministe qui dérange

Un tweet haineux, puis un autre… L’acharnement de personnalités contre le festival afro-féministe de Mwasi n’aura pas eu gain de cause grâce à une belle mobilisation. Oui, la non-mixité est importante dans l’organisation des luttes féministes et/ou contre le racisme. #JesoutiensMwasi

fetival7334652656569915_8853067910178679893_n

Rappel des faits

Le Collectif MWASI a pour objectif de lutter pour les droits des femmes afro-descendantes. Il organise le festival afro-féministe européen NYANSAPO du 27 au 28 juillet 2017 à la Générale, un espace artistique situé dans la ville de Paris. Y sont organisés des tables rondes,  quelques ateliers, show case, DJ set, expositions, stands associatifs. Quelques ateliers se trouvent être non-mixtes, réservés aux femmes noires, ou réservés aux personnes noires.

Le festival a été premièrement dénoncé comme étant un événement « raciste anti-blanc » par des sympathisant-e-s de l’extrême-droite, une accusation reprise d’abord par la Licra puis par la maire de Paris PS, Anne Hidalgo :

18670875_974708555965922_9057219322886446526_n

Menaçant le collectif MWASI de poursuites judiciaires, Anne Hidalgo tente ensuite de s’en sortir en affirmant qu’elle a trouvé une solution après une discussion « ferme » avec les organisateurs, qui consiste en ce qui était déjà prévu…

anne hidalgo_6175729089384389174_n

Or, il était précisément déjà inscrit dans le programme du festival, qu’il était ouvert à tou-te-s dans l’espace public de la Générale. Les ateliers non-mixtes ont lieu pour leur part dans un lieu privé sur lequel la Mairie de Paris n’y peut rien légalement. On pourrait se demander comment cette fake news a pu être reprise d’un site d’extrême-droite Fdesouche, par Anne Hidalgo, élue PS…

Le site Internet Simonae se pose aussi la question de comment ce festival a-t-il pu être autant caricaturé ? L’étincelle faciste a pris sur le forum JVC…

Une organisation autonome toujours « polémique »

On observe une hystérie devant l’organisation autonome des racisé-e-s, avec le soutien notamment de SOS Racisme qui s’était déjà illustré avec une énième campagne anti-raciste paternaliste et mettant les personnes concernées en position passive devant l’acteur blanc.

Rappelons-nous aussi le précédent autour du « Bal Nègre ». Le projet avait bien été autorisé par Mme Hidalgo. L’université de Paris VIII Saint-Denis avait fait aussi son possible pour empêcher la tenue d’un festival féministe anticolonial organisé par le Groupe non-mixte racisé.e.s de Paris 8, en empêchant les étudiant.es d’accéder aux salles. En 2016, c’est le Camp d’été décolonial qui était menacé d’annulation.

Une mobilisation sans concessions

Face à ces attaques violentes et injustifiées, MWASI a su créer un vrai mouvement de solidarité sur les réseaux sociaux. Le hastag #JesoutiensMWASI a vite rejoint le top des « tendances » sur Twitter, en répondant aux personnalités comme Audrey Pulvar dénigrant la non-mixité, ou encore en montrant avec ironie des photos de Blancs qui monopolisent les lieux de pouvoir et de visibilité médiatique.

Capture233

Capture11111

Pour info, on peut aussi soutenir le festival en participant financièrement à leur Pot commun ici. Plus de 6.000 € ont déjà été récoltés.

Pour aller plus loin sur la notion de non-mixité :
La non-mixité pour les nuls (et les autres)
Expliquez-moi l’intérêt de la non-mixité militante
Une BD sur la non-mixité
La non-mixité : une nécessité politique (Christine Delphy)

 

Publié par

Que tout se vive avec passion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s