Sélection de livres de littérature jeunesse inclusive (3)

Trouver des livres pour enfants et jeunes ados qui ne débordent pas de clichés et de sexisme, relève parfois du défi. Les Ourses à plumes vous proposent une troisième petite sélection d’une trentaine d’ouvrages, parus en 2019-2020, avec une touche d’inclusivité.

POUR LES PLUS JEUNES

Adélie

Le pitch : Adélie vit à la campagne. Pendant la journée, elle joue toujours avec ses frères. Mais la nuit, quand tout le monde dort, il se passe quelque chose…

Pourquoi on aime : Une histoire pleine de douceur, de surprise et de poésie.

Adélie, Jean-Claude Alphen, Editions D'Eux. A partir de 2 ans. Prix : 16,50€. 

Un Flamboyant père Noël

Le pitch : Dès le mois de janvier, le très élégant père Noël décide d’explorer la Terre, à la recherche de sa tenue de fin d’année. Il s’envole sur son traîneau pour l’Ecosse, le Japon, la Côte d’Ivoire et bien d’autres pays encore. Pendant son tour du monde, il essaie des vêtements, du plus sobre au plus étincelant. Quelle tenue choisira-t-il cette année ?

Pourquoi on aime : Un père Noël noir, donne une belle touche d’inclusivité, mais en plus il est attachant… et flamboyant ! Un bel album.

Un Flamboyant père Noël, Fabienne Jonca et Iloë, Editions Atelier des nomades. A partir de 3 ans. Prix : 16,50€. 

Charlie et ses drôles d’habits

Le pitch : Dans la Forêt des Belettes, Charlie se fait remarquer par ses tenues excentriques. Les belettes n’aiment pas qu’il soit différent et décident de protester contre celui qui ose s’habiller. Charlie décide de chercher sa place ailleurs, où il ne sera pas jugé sur son apparence. Mais la forêt n’est plus aussi gaie sans Charlie… Les belettes accepteront-elles un jour que Charlie soit différent et la paix reviendra-t-elle dans la forêt ?

Pourquoi on aime : Un album vivant qui parle de tolérance avec espoir. Et des belettes super cool !

Charlie et ses drôles d'habits, Samuel Langley-Swain et Ryan Sonderegger, Editions Kimane. A partir de 3 ans. Prix : 12,95€. 

Bintou la casse-cou

Le pitch : Bintou court partout, Bintou est une casse-cou. Au village, sur son passage, tout le monde lui crie : « Ralentis ! », mais c’est plus fort qu’elle de courir après les poules.

Pourquoi on aime : Une petite histoire qui met en valeur le caractère vif d’une petite fille, tout en lui montrant qu’on peut aussi être maligne…

Bintou la casse-cou, Atinuke et Angela Brooksbank, Editions des Eléphants. A partir de 3 ans. Prix : 14€.

Tyrannosaurette

Le pitch : Léo ne veut pas prêter ses jouets à sa soeur. Il dit que les jouets dinosaures sont exclusivement pour les garçons ! Mais il n’a pas rencontré Tyrannosaurette…

Pourquoi on aime : Une manière créative de prouver aux garçons que tous les jouets sont pour les filles et les garçons, loin des clichés qu’ils peuvent assimiler.

Tyrannosaurette, Michelle Robinson et Déborah Allwright, Editions Kimane. A partir de 3 ans. Prix : 13,50€. 

Princesse Pimprenelle se marie

Le pitch : Princesse Pimprenelle n’a que faire des prétendants qui défilent les uns après les autres… Elle s’ennuie ferme jusqu’au moment où la belle Aliénor apparaît sur son fier destrier…

Pourquoi on aime : son impertinence, qui détourne l’univers du conte pour mettre en scène deux héroïnes lesbiennes.

Princesse Pimprenelle se marie, Brigitte Minne et Trui Chielens, CotCotCot Editions. A partir de 3 ans. Prix : 18€.

Tiguidanké

Le pitch : Tiguidanké ne veut pas finir son assiette. Ah, ça non ! Alors papa menace d’appeler le loup, mais quand le loup arrive, les choses ne se passent pas exactement comme prévu…

Pourquoi on aime : Un caprice d’enfant qui a tout d’un conte détourné.

Tiguidanké, Vanessa Simon-Catelin et François Soutif, Kaléidoscope. A partir de 3 ans. Prix : 13,50€. 

De quoi je me mêle ?

Le pitch : Un méli-mélo pas comme les autres pour se jouer des stéréotypes. Dix combinaisons permettront aux 3-5 ans de mélanger têtes, corps et pieds de personnages, qu’ils soient filles ou garçons : les filles pourront ainsi porter un costume d’astronaute, et les garçons jouer à la dînette !

Pourquoi on aime : Une déconstruction active des clichés sexistes.

De quoi je me mêle ?, Adèle Tariel et Estelle Billon-Spagnol, Editions Talents Hauts. A partir de 3 ans. Prix : 12€. 

Les grands garçons pleurent aussi

Le pitch : C’est le premier jour de Tom dans sa nouvelle école, et le petit garçon a très peur ! Son papa ne sait pas quoi faire pour le rassurer, alors il dit a Tom « Les grands garçons ne pleurent pas. » Pourtant, sur le chemin de l’école, les grands garçons lui montrent bien autre chose…

Pourquoi on aime : En quelques pages on découvre effectivement qu’il y a plein de raisons pour que des « grands garçons » pleurent… et… ce n’est pas grave ! Un beau livre qui déconstruit ce cliché.

Les grands garçons pleurent aussi, Jonty Howley, Editions Kimane. A partir de 3 ans. Prix : 12,95€. 

Dodo

Le pitch : Dans l’océan Indien, un jeune dodo nous fait revivre l’arrivée funeste des humain-e-s qui ont exterminé son espèce.

Pourquoi on aime : Une manière simple et efficace d’évoquer des sujets écologiques et l’impact de l’homme sur Terre, même si l’histoire est triste.

Dodo, Olivier Pog et Camille Nicolazzi, Editions Cipango. A partir de 3 ans. Prix : 14€.

Louise et les monstres du soir

Le pitch : La nuit, l’imagination de Louise est sans limites ! Tous les monstres se faufilent hors de ses livres pour lui faire peur… Des petites veilleuses aux cachettes sous les couvertures, rien n’y fait, les monstres continuent de venir ! Et si Louise se servait de son imagination pour trouver la solution ?

¨Pourquoi on aime : Une intrigue et des illustrations qui pétillent ! Les albums où les héroïnes sont noires et où l’intrigue se situe dans l’Europe de nos jours sont rares, c’est important d’avoir des livres du quotidien avec des personnages qui nous ressemblent.

Louise et les monstres du soir, Lisa Robinson et Lucy Fleming, Editions Kimane. A partir de 3 ans. Prix : 13,50€. 

Les petites filles cruelles

Le pitch : Qui a dit que les petites filles étaient toutes angéliques ? Bouclettes et joues roses ne sont pas toujours gages de douceur et d’obéissance … Petits frères malmenés, poissons rouges défigurés ou poupées torturées : derrière les sourires d’Ursula, Zazie, Philomène et leurs amies se cachent une cruauté savoureuse et réjouissante.

Pourquoi on aime : Un album à l’ironie mordante, montrant qu’effectivement les petites filles font aussi leurs bêtises…

Les petites filles cruelles, Mr Tan et Caroline Hüe, Editions Talents Hauts. A partir de 4 ans. Prix : 14,90€.

Pourquoi les princesses devraient-elles toujours être tirées à quatre épingles ?

Le pitch : C’est l’heure du conte, Lise, la bibliothécaire, devant un parterre d’enfants attentifs, commence : « Il était une fois… » C’est sans compter sur la réactivité et la curiosité de son auditoire : « Pourquoi les princesses doivent-elles toujours se marier ? », « Et pourquoi avec un prince ? Pourquoi pas un garagiste ou un médecin ? » Au fil des interruptions et questions, Lise fait évoluer un conte a priori classique vers une histoire… décoiffante ! Une façon astucieuse de remettre en question les poncifs d’un genre encore trop souvent porteur de stéréotypes sexistes et sociaux.

Pourquoi on aime : L’occasion rêvée pour les enfants de poser leurs questions… et avoir quelques éléments de réponse. Des personnages qui se libèrent de leurs carcans et de leurs clichés, ainsi que de leurs corsets !

Pourquoi les princesses devraient-elles toujours être tirées à quatre épingles ?, Jo Witek et Maurèen Poignonec, Editions Talents Hauts. A partir de 4 ans. Prix : 15 €. 

Fadya et le chant de la rivière

Le pitch : Fadya est la plus jeune des Lumineuses, un groupe de femmes africaines qui détiennent des pouvoirs magiques. Elle mène sa première mission : aider une déesse à retrouver un instrument de musique…

Pourquoi on aime : Les couleurs, le côté musical de l’album, et son histoire altruiste.

Fadya et le chant de la rivière, Laura Nsafou et Amélie-Anne Calmo, Editions Lunii. A partir de 5 ans. Prix : 18,90€. A noter que c'est l'une des histoires de l'album audio Les lumineuses. 

Les gens normaux

Le pitch : À la récré, Logan a dit à Zita qu’elle n’était pas normale. Mais au fait, ça veut dire quoi, être normal ? Zita est bien décidée à mener l’enquête.

Pourquoi on aime : Interroge le rapport à la normalité et la tolérance.

Les gens normaux, Michaël Escoffier et Laure Monloubou, Kaléidoscope. A partir de 5 ans. Prix : 13,50€. 

Les rêves d’Ima

Le pitch : Un récit qui allie le thème du voyage et celui du mystère de l’inspiration artistique. Dans un village des Andes, au bord du lac Titicaca, la jeune Ima sombre dans une tristesse mystérieuse et voit ses nuits peuplées de cauchemars terrifiants. Sa famille d’artisans ne pourra rien pour elle, jusqu’à l’intervention d’un vieil Indien qui sait interpréter les rêves et lui donnera le moyen de s’en délivrer.

Pourquoi on aime : Affronter ses peurs pour les utiliser comme un outil de création, une belle histoire poétique qui captive.

Les rêves d'Ima, Ghislaine Roman et Bertrand Dubois, Editions Cipango. A partir de 6 ans. Prix : 18,50€. 

La guerre des jupes

Le pitch : Dans la cour de l’école, c’est tous les jours la même chose : Louise et ses amies sont victimes de Teddy et sa bande, dont le jeu préféré consiste à soulever les jupes des filles. Un jour, ces dernières décident d’unir leurs forces et créent un groupe d’action, le TPNJ (Touchez plus à nos jupes !). Ensemble, elles parviennent à faire réfléchir les garçons et à mettre fin à ce jeu sexiste.

Pourquoi on aime : De la sororité, mais qui invite aussi les garçons à la réflexion : en quoi est-ce drôle de soulever les jupes des filles ?

La guerre des jupes, Isabelle Rossignol et Éva Roussel, Editions Talents Hauts. A partir de 6 ans. Prix : 7€. 

Zaha Hadid

Le pitch : Une biographie illustrée de Zaha Hadid, de ses rêves de petite fille irakienne à la reconnaissance internationale de son travail d’architecte.

Pourquoi on aime : Un bel exemple d’empowerment, de modèle, pour les petites filles qui n’osent peut-être pas s’imaginer dans ce genre de métier. Dans la collection Petite&Grande vous pouvez aussi trouver d’autres parcours inspirants : Ada Lovelace, Frida Kahlo, Louise Bourgeois, Wilma Rudolph,Josephine Baker, Agatha Christie, Simone de Beauvoir, Rosa Parks…

Zaha Hadid, d'Asun Amar et Maria Isabel Sanchez Vegara, collection Petite&Grande, Editions Kimane. A partir de 6 ans. Prix : 9,95€. 

Pierre-Eustache

Le pitch : Pierre-Eustache de Saintgriffes est un chat pas comme les autres : il est issu d’une longue lignée de barons et, à ce titre, ne rêve que de grandeur et d’élégance. Lorsqu’il est recueilli par Lila, une jeune femme qui lui voue d’emblée une profonde affection, il découvre les joies de la vie de famille : Lila et sa voisine surnommée Donut tombent amoureuses et très vite, les deux femmes attendent un enfant.

Pourquoi on aime : Un chat attachiant, une histoire qui permet aussi de montrer le foyer d’un couple de lesbiennes, qui évoque aussi les discriminations dont peut être victime cette famille.

Pierre-Eustache, Solène Ayangma et KMie, Editions Talents Hauts. A partir de 6 ans. Prix : 9,90€. 

Ezima ou le Jeu des trois sauts

Le pitch : Un jour d’avril, Ezima débarque dans la vie de Sybille et chamboule son quotidien avec sa voix aux accents chantants. Accents qui, à l’école, ne plaisent pas à tout le monde… Face au regard des autres, Sybille doit alors faire un choix : défendre sa nouvelle amie, ou l’ignorer pour ne pas être exclue du groupe.

Pourquoi on aime : Une histoire qui parle de tolérance, de harcèlement scolaire, de racisme, mais aussi de résistance et d’amitié.

Ezima ou le Jeu des trois sauts, Didier Jean & Zad et Lucie Albon, Editions Utopique. A partir de 8 ans. Prix : 10€. 

La Ravanne de Daniella

Le pitch : Daniella a 11 ans et vit au Quartier-Militaire à l’île Maurice. Elle apprend qu’un spectacle de ravanne aura lieu sur la place du village, la musique l’envahit et fait vibrer son coeur. Mais comment apprendre à jouer de cet instrument lorsque les garçons de son entourage estiment qu’il leur est réservé ?

Pourquoi on aime : Le petit monologue de féministe en herbe de l’héroïne ne voulant pas que son rôle se résume aux tâches ménagères et à la cuisine. Un exemple montrant aux enfants qu’il ne faut pas se fier aux opinions des autres et aux clichés sexistes lorsqu’on a une passion.

La Ravanne de Daniella, Amarnath Hosany et Joëlle Betsey-Maestracci, Editions Atelier des nomades. A partir de 8 ans. Prix : 9,50€. 

Doubles-croches et crochet du droit

Le pitch : Trompettiste de renommée internationale, Malik Kadar s’envole pour Le Caire, sa ville natale qu’il n’a pas revue depuis son enfance. À l’occasion de ce voyage imprévu, le musicien se souvient des cours de trompette qu’il suivait dans un local situé au-dessus d’une salle de boxe. Il avait alors dix ans et les rencontres qu’il fit dans ce lieu insolite — notamment celle d’Issa, une jeune boxeuse de son âge défiant l’autorité pour pratiquer son art — marquèrent à jamais sa vie.

Pourquoi on aime : Une ode à la liberté de suivre ses passions, quel que soit son genre.

Doubles-croches et crochet du droit, Hélène Gloria et Julie Bouvot, Editions Utopique. A partir de 9 ans. Prix : 10€.

POUR LES ADOS

Soeurs de guerre

Le pitch : URSS, 1942. Ziba, une jeune Tzigane, s’engage dans l’Armée rouge, déterminée à venger ses parents assassinés par les nazis. Anya, fille de cadres du Parti, intègre les troupes malgré l’avis contraire de ses parents. Réunies au sein du même camp d’entraînement, elles forment un duo courageux, capable d’affronter aussi bien l’ennemi que le comportement machiste de leurs homologues masculins.

Pourquoi on aime : Une autre facette d’héroïnes qui prirent les armes contre le nazisme, sur le front.

Soeurs de guerre, Catherine Cuenca, Editions Talents hauts. A partir de 9 ans. Prix : 16€. 

Deux mains pour le dire

Le pitch : En rentrant de vacances, Manuel est très déçu : son meilleur copain a déménagé. Dans les lettres qu’ils échangent, Manuel lui explique que la fille des nouveaux locataires, Lisa, est bizarre. Elle ne répond pas quand on lui dit bonjour et ne se retourne même pas quand on l’appelle. Vexé, Manuel commence par la détester. Mais lorsqu’il apprend que Lisa est sourde, le garçon change d’attitude. Pour elle, il va apprendre la langue des signes.

Pourquoi on aime : Un livre qui montre concrètement comment les enfants en situation de handicap peuvent être exclus si on ne fait pas l’effort d’aller vers elleux.

Deux mains pour le dire, Didier Jean & Zad, Editions Utopique. A partir de 10 ans. Prix : 7€. 

En apnée

Le pitch : Maxime est une fille. Elle a onze ans, elle aime sa mère qui l’élève seule, les livres et savoir plein de choses sur tout. Dans ce monde complexe, aimer et savoir la rassurent. Maxime sait des choses sur les baleines, sur les créatures sous-marines, sur son meilleur ami de toujours, Adam, et aussi, qu’elle ne sait pas tout. Par exemple, elle ne sait pas expliquer ce qu’elle ressent pour Chloé, ce sentiment nouveau et étrange, un émoi qu’elle ne comprend pas. Elle aimerait savoir si c’est ce qu’on appelle un coup de foudre et, comme elle est une fille et Chloé aussi, si elle a le droit de ressentir ça pour elle.

Pourquoi on aime : Une histoire d’amour entre deux adolescentes, une écriture simple et poétique.

En apnée, Meg Grehan, Editions Talents Hauts. A partir de 12 ans. Prix : 14€. 

Combien de pas jusqu’à la lune

Le pitch : L’histoire de la mathématicienne Katherine Johnson, de son enfance à sa réussite à la NASA.

Pourquoi on aime : Une histoire biographie romancée, qui laisse place aussi à l’Histoire, montrant le racisme, la ségrégation et le combat progressif pour les droits des personnes noires.

Combien de pas jusqu'à la lune, Carole Trébor, Albin Michel. A partir de 13 ans. Prix : 15,90€. 

Sweet Homme

Le pitch : L’histoire d’une jeune fille amoureuse, d’un jeune homme délicat et distant, d’un secret lourd à porter. Et puis, surtout, l’histoire d’une amitié qui fait éclore au grand jour l’amour de deux garçons.

Pourquoi on aime : Le récit non-linéaire d’un coming-out homosexuel d’un lycéen.

Sweet Homme, Didier Jean & Zad, Editions Utopique. A partir de 13 ans. Prix : 7€. 

Danxomè

Le pitch : Afrique, campagne du Dahomey. Enrôlé malgré lui dans une guerre coloniale où il n’a que faire, Alex redoute les implacables « Amazones » du roi Béhanzin, ces guerrières dont la férocité n’a d’égal que le courage. C’est pourtant la rencontre de l’une d’elles qui changera son destin et lui permettra enfin, d’affronter ses peurs, tandis que résonne le terrible cri de guerre des agoojie.

Pourquoi on aime : La guerre, bien loin de « faire des hommes », les détruit. Un récit dur, mais qui sensibilise.

Danxomè, Yann Fastier, Editions Talents Hauts. A partir de 13 ans. Prix : 16€. 

Rosa Bonheur, l’audacieuse

Le pitch : Rosa, 14 ans, veut vivre de sa passion: la peinture animalière. Le mariage ne rentre pas dans ses plans, d’autant que c’est pour Nathalie, la fille d’amis de son père, que son cœur bat. Mais dans le Paris du XIXe siècle, les femmes sont loin d’être libres…

Pourquoi on aime : Une écriture captivante qui nous entraîne dans l’obstination de Rosa Bonheur à devenir peintre animalière, une profession peu ouverte aux femmes à l’époque. Son désir de liberté, dans son choix de profession mais aussi d’émancipation féministe, inspire.

Rosa Bonheur, l’audacieuse, Natacha Henry, Albin Michel. A partir de 13 ans. Prix : 14€.

A lire aussi :
16 LIVRES LITTÉ JEUNESSE INCLUSIVE
SÉLECTION DE LIVRES DE LITTÉRATURE JEUNESSE INCLUSIVE (2)

Et vous, quels livres conseillez-vous ? Dites-le nous en commentaire de l’article !

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture, mais aussi une militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !). Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.

4 commentaires sur « Sélection de livres de littérature jeunesse inclusive (3) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s