Droit au sport : une bataille encore rude pour les femmes voilées

Un amendement à la proposition de loi sur la démocratisation du sport vise à interdire les signes religieux lors des compétitions sportives. Le collectif Les Hijabeuses a vu sa manifestation de protestation interdite par la Préfecture de Paris. Un bras de fer qui ne fait que commencer.

Photo by Sandro Schuh on Unsplash

Le 19 janvier 2022, le Sénat a voté un amendement à la proposition de loi sur la démocratisation du sport, afin d’interdire tout « signe religieux ostensible » lors des compétitions sportives. Une mesure visant tout particulièrement les femmes musulmanes portant le voile.

Les Hijabeuses ont organisé rapidement une mobilisation contre cette menace. Lancé en mai 2020, ce collectif est en lien avec l’association Alliance citoyenne qui accompagne des mobilisations populaires contre les discriminations, les injustices sociales et environnementales. Depuis le 1er novembre 2021, les Hijabeuses ont d’ailleurs saisi le Conseil d’Etat pour faire valoir leur droit de jouer au football en compétition officielle en portant un hijab de sport. Les politiques ont décidé de se saisir de cette réglementation de la Fédération Française de Football, pour l’étendre aux autres sports.

Les Hijabeuses et leurs soutiens se sont donc mobilisé-e-s le 31 janvier 2022 devant le Sénat, alors que celui-ci débattait de cet amendement. Faute d’accord, le vote a été renvoyé devant une commission de l’Assemblée Nationale qui s’est tenue le 9 février. A cette date, les Hijabeuses avaient prévu un rassemblement avec des interventions et un match de foot, mais la veille, la Préfecture de Paris l’a interdit, avec un argumentaire raciste et islamophobe.

Le tribunal administratif leur a donné raison et a condamné l’État à leur verser 1000 € pour cette « atteinte grave à la liberté fondamentale du droit de manifester », mais la décision est arrivée trop tard pour que leur rassemblement puisse avoir pleinement lieu.

L’amendement ayant été rejeté par l’Assemblée Nationale, le texte fera l’objet d’une nouvelle lecture au Sénat avant que les députés ne tranchent définitivement.

Pour soutenir cette mobilisation, n’hésitez pas à signer la pétition mise en place (plus de 60.000 signatures) ou à les suivre et soutenir sur leurs réseaux sociaux (Twitter, Instagram… ), en attendant l’organisation d’autres événements.

Pour aller plus loin :
-L’État contre les Hijabeuses ? On vous explique tout !
-Les Hijabeuses, ces footballeuses qui luttent contre leur mise au banc

-JO 2021 : trop dénudé ou trop couvert, comment le corps des sportives doit constamment se plier aux injonctions sexistes

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture, mais aussi une militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !). Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s