Revue du Web de novembre 2017

Plan contre les violences sexuelles, égalité salariale, littérature jeunesse… Retrouvez toute l’actualité féministe du mois de novembre 2017.

capture

#metoo

Depuis plus d’un mois, la mobilisation du #metoo a commencé à libérer la parole. Les effets s’en font ressentir : le numéro 3919 est débordé par la hausse d’appels et une hausse des plaintes a été constatée. Une nouvelle association contre les violences faites aux femmes a également vue le jour : « Au NON des femmes ».

Lire aussi : #Metoo : les Ourses témoignent aussi

Pas toujours facile et évident de dire son #metoo… Des horreurs qu’on ne veut pas faire remonter à la surface, le sentiment de ne pas réussir à trouver les mots justes, ou simplement la peur d’être incomprise, jugée. Ou encore devoir répondre à la question « Pourquoi n’as-tu pas porter plainte ?? »Voici un témoignage parmi d’autres.

Un plan contre les violences sexuelles

Un appel signé par plusieurs personnalités a réclamé début novembre 2017 des mesures pour améliorer la prise en charge des femmes victimes.

Le 25 novembre, journée de lutte contre les violences faites aux femmes, Emmanuel Macron a annoncé un large éventail de mesures destinées à faciliter la dénonciation et la prise en charge des violences faites aux femmes. Il plaide pour fixer à 15 ans, et non à 12 ou 13 ans comme envisagé, l’âge minimum de consentement à un acte sexuel.

Annoncé pour 2018, ce projet de loi fixerait à 30 ans, au lieu 20, le délai de prescription des viols sur mineur-e-s. Pour les victimes, un signalement en ligne sera créé dès le début de l’année, leur permettant de contacter des policiers ou gendarmes formés, 24h sur 24, 7 jours sur 7.

Les associations estiment que les financements débloqués ne sont pas à la hauteur des besoins. L’annonce de l’augmentation du budget n’est en effet pas significative… Le sujet a fait l’objet de vifs échanges sur les réseaux sociaux entre la militante féministe Caroline de Haas, Marlène Schiappa et leurs soutiens respectifs.

Égalité salariale

Le mois de novembre a commencé avec un moment de mobilisation contre les inégalités salariales entre les hommes et les femmes. Les femmes en France devraient s’arrêter de travailler ce vendredi 3 novembre à 11h44. C’est à ce moment que, statistiquement, elles cessent d’être payées quand les hommes perçoivent leur salaire jusqu’à la fin de l’année, selon le calcul des Glorieuses.

Les inégalités hommes-femmes s’accentuent après dix ans de progrès, selon le Forum économique mondial.

À l’occasion d’un colloque de deux jours à Bruxelles, consacré aux « droits de la femme  en ces temps troublés », la commission européenne a présenté le 20 novembre 2017 un « plan d’action pour éliminer l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes », portant sur la période 2018-2019. Mais celui-ci repose surtout sur la bonne volonté des Etats membres.

A lire aussi

Ovidie : « Les hommes ne se soucient pas de ce qui fait réellement plaisir aux femmes »

Le premier livre jeunesse sur les règles est enfin sorti

Le nouveau « Monsieur Madame » va défier les stéréotypes sur les femmes dans les sciences

Les contradictions de la circulaire sur l’écriture inclusive

Éducation à la sexualité : le Défenseur des Droits dénonce les lacunes de l’Éducation nationale

Stérilet hormonal Mirena : que révèle l’enquête de l’ANSM ?

La santé n’est pas étrangère au genre

#metoo: le long calvaire des employées d’une entreprise de nettoyage sous-traitante de la SNCF

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s