Revue du Web de mars 2017

Mobilisations partout dans le monde pour le 8 mars, avancées des luttes LGBTI, outils web féministes… Retrouvez toute l’actualité féministe du mois de mars 2017.

Mobilisations réussies du 8 mars

Le 8 mars, la mobilisation française s’est concentrée sur plusieurs actions, dont une grève dès 15h40 des femmes, mettant en avant la revendication de l’égalité salariale. Certains médias y voient « un renouveau du féminisme », avec notamment les héritières de l’ancien collectif du 8 mars pour TouTEs.

Si on se félicite que l’ONU ait progressé dans son intitulé (« Journée internationale des femmes »), qui reste toujours incomplet (Journée internationale de lutte pour les droits des femmes), la publicité a exploité, comme chaque année, au maximum « la journée d’la femme »

Les articles des Ourses à plumes pour le 8 mars :
-8 mars : Slogans et chansons féministes

-Et l’on fêta sans le savoir un des centenaires du 8 mars
-Manifestations du 8 mars à Paris : une recomposition du mouvement féministe
-8 mars : « La grève est un appel à l’action »

L’appel à la grève des femmes a été mondial, dans une cinquantaine de pays, avec des mobilisations et des mots d’ordre différents. Une occasion de montrer à quoi ressemble « une journée sans femmes »… ou de mener des actions « choc », comme la campagne menée sur l’université de Strasbourg. Le 8 mars est aussi un point culminant pour de nombreuses luttes dans de nombreux pays : Russie, Argentine, Espagne, Mexique

Inégalités femme-homme

Selon une récente enquête de l’Insee, les écarts de salaires entre les hommes et les femmes tardent toujours à se réduire. Autre source de données, une carte basée sur des informations du Forum économique mondial (FEM), sur où l’égalité est la plus avancée.

Deux autres articles sont à lire cette semaine : le« Manterrupting », le sexisme ordinaire sur la voix publique ; Le mythe du sexisme anti-hommes.

Avortement forcé, maternité et violences

Une femme sur trois juge son accouchement traumatisant. Cette souffrance psychologique aujourd’hui bien documentée demeure mal reconnue dans la société.

Nouvelle indignation sur la politique états-unienne ce mois-ci : autour de Donald Trump, uniquement des hommes pour parler de la réforme de l’assurance santé, qui prévoit notamment de ne plus assurer la couverture maternité.

Quand la France interdisait l’avortement… sauf aux femmes noires. En 1970, un scandale éclata à la Réunion : des milliers de femmes avaient été avortées et stérilisées, souvent sans leur consentement, avec le soutien des pouvoirs publics.

Reculs et avancées luttes LGBTI

Les législations anti-gais s’accumulent dans 23 états américains, tandis qu’une organisation anti-LGBTQ représentent désormais les États-Unis aux Nations Unies. Autre symptôme d’une homophobie ambiante : Youtube passe désormais les vidéos LGBTQ en « mode restreint ».

Quelques nouvelles avancées sur les droits des personnes LGBTI ce mois-ci, comme l’ouverture d’un débat autour du sexe neutre. Le Sénat a publié un rapport sur les enfants intersexes, quelques progrès mais aussi de nombreuses inquiétudes, l’analyse du Collectif Intersexes et Allié.e.s est à lire ici.

A lire aussi : Santé des LGBT, un tabou médical ? ; et une enquête lancée par SOS homophobie sur les personnes LGBT racisées.

Combat contre les publicités sexistes

La maison Yves Saint Laurent a été épinglée pour des affiches « choquantes », suite à une quarantaine de plaintes déposées auprès de l’Autorité de la Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP). L’indignation avait fait rage sur les réseaux sociaux et relancé la mobilisation contre les publicités sexistes qui envahissent notre quotidien.

Des associations féministes ont réclamé un cadre législatif pour désormais les interdire. Une revendication entendue en partie, puisqu’une nouvelle convention adoptée par le Conseil de Paris oblige la filiale du groupe JC Decaux, concessionnaire de l’affichage urbain, à ne plus diffuser de publicité à caractère sexiste ou discriminatoire. Désormais, le concessionnaire devra « s’assurer qu’aucune publicité à caractère sexiste ou discriminatoire ne puisse être diffusée sur le réseau municipal d’affichage ».

Outils web féministes

Bonne nouvelle pour du web safe, le délit d’entrave numérique à l’IVG passe le cap du Conseil constitutionnel.

Une appli ludique pour comptabiliser les tâches domestiques dans le couple, un site d’échange de « bonnes pratiques » entre managers… Une centaine de personnes ont participé à un concours pour pour concevoir des projets numériques favorisant l’égalité entre les sexes.

A suivre également, une Américaine a lancée le site participatif Gynopedia, « le Wikipédia de ton vagin ». Nous avons aussi repéré Clean Your Cup, la carte des lieux publics où on peut rincer sa coupe menstruelle.

Les règles

En Italie, un projet de loi autorisant les femmes à prendre trois jours de congés payés en cas de douleurs est à l’étude. Cela permettrait aux femmes aux règles douloureuses, notamment celles atteintes d’endométriose (une femme sur 10), de ne plus devoir travailler pendant cette période difficile. Mais cette solution de congé n’est peut-être pas la meilleure puisque certains employeurs pourraient faire ainsi de la discrimination à l’embauche.

Article à lire sur cette thématique des règles : au Népal, les femmes doivent s’isoler pendant leurs menstruations.

A lire aussi

Les femmes sans-abri se masculinisent volontairement.

Quatre séries qui changent l’image des femmes à la télé

Peu de femmes trans ont de beaux rôles dans les fictions à l’écran

Des conseils pour être un-e bon-ne allié-e

Les effets psychologiques mal compris de la pilule

Idée sortie : un nouveau musée, sur l’artiste Camille Claudel

Publié par

Journaliste, cette ourse adore écrire sur les thématiques qui lui tiennent à coeur : discriminations, santé, féminisme, luttes… De formation littéraire, c’est une droguée de lecture et d’écriture. Militante féministe et politique à ses heures perdues (ou gagnées !), elle a fait également partie d’un syndicat étudiant il y a quelques années. Cette ourse est une gourmande qui ne résiste jamais à un chocolat, ou à un pot de miel… Curieuse de tout, elle traîne ses pattes sur les réseaux sociaux à la recherche de la moindre info. Taquine, elle aime embêter les autres ourses. Elle est aussi connue pour ses grognements et son caractère persévérant. Elle ne lâche rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s