Pourquoi je suis devenuE féministe : Caillou dans la chaussure

Lancé en avril 2020, pendant le confinement en France, notre concours « Pourquoi je suis devenuE féministe » a remporté un beau succès, avec 35 participations. Voici la production qui a remporté le premier prix dans la catégorie « formats originaux ».

©Anouk

Partie du postulat que quelque chose de lourd n’est que l’accumulation de plusieurs choses légères et témoins quotidiennement de sexisme ordinaire, je me suis basée sur l’idée du « caillou dans la chaussure » qui ralentit la marche. Ces cailloux sont annotés de phrases que j’ai entendues depuis que je suis enfant. Ils représentent de nombreuses injonctions faites aux femmes comme celles concernant leur apparence (« t’as pris du cul nan? »), ils dénoncent également des attitudes masculines oppressives comme le harcèlement de rue (« sexy la miss ») ainsi que la dévalorisation dont nous sommes victimes à travers les rôles de genre dans lesquels nous sommes contraint-es d’évoluer (« toi ? pompier ? »).

©Anouk

Tous ces mécanismes alimentent le patriarcat par le fait de nous faire sentir moins fortes, moins capables, moins intelligentes, moins ambitieuses, moins dures, moins solidaires que les hommes. Par cette oeuvre plastique j’ai renié ce qui tend à me limiter dans mes actions, choix de vie et mouvements par rapport au maximum possible dont jouit la classe sociale au-dessus de la mienne, celle des hommes. Mes chaussures qui ont souvent été taxées de « pas très féminines » sont usées de ce combat et en phase d’écraser ces a priori. Aussi longue soit la route vers l’égalité femmes-hommes et aussi petit soit le cailloux, je le retirerai de ma chaussure afin de continuer à avancer sur ce long chemin.

Nombre de nos oppresseurs-euses réduisent les luttes féministes à de petites choses, qui isolées pourraient sembler anodines. Ce n’est qu’en me documentant sur le sujet et en découvrant sans cesse de nouvelles sphères où s’exprimaient l’inégalité et l’oppression que j’ai commencé à considérer cette lutte comme un tout, un combat à mener sur tous les fronts. C’est pour ça que je suis devenuE féministe.

Anouk

©Anouk
©Anouk

Palmarès du concours
Catégorie « formats originaux »
1 – Caillou dans la chaussure, Anouk
2 – Comme une évidence, d’Ebène
3 – Quelques riens, Csil

Catégorie « textes »
1 – L’histoire d’un cheminement, Susy Garette
2 – Rester en vie, Ju
3 – Paye ton neutre, Feuillue

Publié par

Ceci est le compte officiel du webzine Les Ourses à plumes.

8 commentaires sur « Pourquoi je suis devenuE féministe : Caillou dans la chaussure »

  1. Super idée ce concept du caillou. La description par me texte accompagne bien ces photos qui nous font réfléchir. Aux lectrices de penser ensuite qu’elles sont ces phrases caillou qui mes empêchent d’avancer.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s