King Kong Théorie, un cri de révolte féministe au théâtre

« Un coup de gueule », « une hargne jubilatoire », « les formules claquent », « drôle et glaçant »… L’adaptation coup de poing de King Kong Théorie écrit par Virginie Despentes il y a déjà plus de dix ans est un succès. Son texte, toujours d’actualité, est joué jusqu’au 31 décembre 2018 à Paris, au Théâtre de l’Atelier.

Lire plus

Le cirque de Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel : la plus GRANDE évasion

Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel (re)jouent une création de cirque qui se veut vaste mais jamais exhaustive. GRANDE- est à compléter par chacun-e, nous touche droit au coeur, nous plie en deux et nous réveille !
Elle se termine le 6 mai 2017 au Monfort Théâtre à Paris mais part très bientôt en tournée du 18 mai au 17 juin 2017 à Strasbourg, Annecy et Lyon.

Lire plus

Théâtre expérimental : des comédiennes au combat

Le spectacle Après coups, projet-Un-femme n°2, met les femmes à l’honneur, avec leurs combats quotidiens. Cette création expérimentale est jouée au théâtre de la Bastille jusqu’au 5 février 2017, puis à Rouen et Lyon.

Lire plus

Quand Olympe De Gouges entre en scène…

« N’en parlons plus », est une pièce de Sabine Bail qui interroge l’histoire du grand personnage qu’était Olympe de Gouges. La scène est sobre, sans encombrement. Une comédienne, Sarah (Carine Lefort), face à son miroir questionne son personnage pour mieux l’incarner : mais qui étais-tu réellement Olympe ? Encore trop peu connue du public, Eline De Lorenzi tente de lui redonner vie et parole sur scène à travers un dialogue entre deux femmes, afin de rétablir quelques vérités…

Lire plus

A Nice, des comédiennes qui bousculent

Les femmes ont envahi les planches la semaine dernière à Nice, pour la 7ème édition du festival Femmes en Scène. L’une de nos ourses y a jeté son museau. Morceaux choisis.

Lire plus

De l’utilisation du théâtre de l’opprimé en milieu scolaire

Moi, je suis féministe, si, si vraiment ! Je vous jure. Je participe à des manifestations féministes, j’ai des idées féministes, j’engueule les mecs relous dans le métro. Malheureusement, trop souvent quand on est féministe, on ne sait pas comment ne pas laisser son engagement à la porte du travail. J’ai écris cet article alors que je travaillais dans un collège en tant qu’AED, surveillante si vous voulez, enfin pionne quoi, et j’assistais quotidiennement aux pires comportements, un condensé de tout ce que je combattais dans ma vie perso alors je me suis demandée comment faire pour que mon engagement féministe nourrisse la mission professionnelle que je m’étais fixée : l’émancipation de tou-te-s. Nous ne sommes pas des pions, nous sommes des féministes et nous sommes féministes même au travail. Facile à dire mais comment faire ?

Lire plus